Menu

Société Française de Nutrition du Sport

Du pain à chaque repas dans le cadre du PNNS

Le Pain

Contact : observatoiredupain@opinionvalley.com

La campagne de communication du PNNS du dernier trimestre 2005, privilégie le pain, seul féculent qui n’exige pas de préparation. Les ANC recommandent également sa consommation à tous les repas et un apport de glucides de 50 à 55 % de l’apport énergétique total.
Source de glucides complexes et de fibres, participant aux apports en vitamines B1 et B6 et en minéraux (magnésium, phosphore et potassium), le pain fait partie des aliments céréaliers les plus riches en protéines végétales (de 8 à 9 % selon le type de pain) et est un aliment incontournable de l’équilibre alimentaire, également conseillé dans la prévention de certaines pathologies.

Pour répondre aux besoins énergétiques

Le pain est constitué majoritairement de glucides complexes (50 % de glucides complexes vs 2% de glucides simples) et est de ce fait la source d’énergie principale du cerveau et des muscles ; les glucides apportent 4 kcal par gramme absorbé. Une étude réalisée sur des personnes âgées (1) montre par exemple que lorsque la glycémie est irrégulière et mal régulée, la mémoire verbale et les performances psycho-motrices sont amoindries.

Pour stabiliser le poids et lutter contre les maladies cardiovasculaires

En 2004, l’équipe du Pr Slama (2) a objectivé à la baisse l’index glycémique des pains, notamment celui du pain de tradition française qui s’élève à 57. Cet index glycémique modéré associé à un apport en fibres alimentaires indique que le pain permet une disponibilité en glucose, prolongée dans le temps, développant le rassasiement et l’effet de satiété.
Pauvre en lipides (de 1 % pour la baguette à 1,8 % pour le pain complet), dont la moitié sont polyinsaturés, le pain permet de rééquilibrer la ration alimentaire au profit des glucides complexes sans ajout de matière grasse. De plus, cet apport en acides gras polyinsaturés de la série n-6 (oméga 6) contribue notamment à faire baisser le LDL-cholesterol. Il peut ainsi être recommandé pour les personnes souffrant de surpoids ou d’obésité et participer à la prévention des maladies cardiovasculaires.

Une réponse simple

Les apports nutritionnels du pain s’inscrivent dans les recommandations du PNNS et les apports nutritionnels conseillés. Un homme ayant une activité physique normale devrait ingérer environ 250 g de pain/jour soit 1/4 de baguette par repas alors qu’il en consomme en moyenne moins de 200 g.
L’Observatoire du pain a ainsi lancé sa première campagne de sensibilisation et d’information en septembre 2006 : « Du pain à chaque repas !». Une affiche originale, diffusant un message simple et compréhensible par tous, est exposée localement par 34 000 boulangeries depuis le mois de septembre.
Pour plus d’information : observatoiredupain@opinionvalley.com

En quoi notre alimentation est-elle déséquilibrée ?

Aujourd’hui 40 % des Français sont en surpoids ou obèses. Cette épidémie est en grande partie due à la modification de nos habitudes alimentaires.
Le déséquilibre alimentaire, mis en évidence par plusieurs études nutritionnelles conduites sur la population française (1 et 2) se caractérise par un apport moyen en lipides trop élevé, au détriment d’un apport moyen en glucides trop faible. En effet, les glucides constituent environ 44 % de l’apport énergétique total alors qu’ils devraient en représenter plus de 50 %. Ce déséquilibre est également patent à l’intérieur de chaque catégorie de nutriments : les glucides complexes sont délaissés au profit des glucides simples, les graisses d’origine animale riches en acides gras saturés sont surconsommées par rapport aux graisses de poissons et de certaines huiles végétales, riches en acides gras mono insaturés et poly insaturés, et les protéines végétales sont délaissées au profit des protéines animales. Ce déséquilibre alimentaire a non seulement un impact sur l’obésité, mais il est également reconnu pour intervenir dans le développement des maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Il devient urgent d’inverser la tendance de manière à améliorer l’état de santé des français.

1/ Haut Comité de la Santé Publique, Pour une politique nutritionnelle de santé publique en France, Editions ENSP, Juin 2000.
2/ Enquête INCA, Enquête Individuelle et Nationale sur les Consommations Alimentaires, 1999.

Fiche Pratique

Les atouts nutritionnels du pain (Pdf, 1 page, 23 ko).
Source : www.observatoiredupain.fr

Agenda

Congrès SFNS 2017

21e Journée d’Actualités en Nutrition du Sportif.
  • Lieu : Paris
  • Date : vendredi 24 novembre 2017
> Compte-rendu

Agenda

Congrès IRBMS 2017

22e Congrès Médico Sport Formation
  • Lieu : Lille
  • Date : samedi 25 novembre 2017
> Compte-rendu

Dernières publications…

Santé et Performance

Notre Société savante a pour mission de promouvoir la Nutrition du sport, dans un objectif de protection de la santé, de recherche de performance, et de prévention des conduites addictives.

Nous proposons des colloques et des journées de formation, fondés sur une actualisation des connaissances scientifiques...

> Santé et Performance

Devenir membre

Un recensement des diététicien(ne)s et des médecins diplômés est actuellement en cours, nous avons créé un annuaire national, destiné aux sportifs eux-mêmes et aux Fédérations.

L’adhésion comprend : les droits d’entrée, la cotisation pour l’année, l’inscription sur l’annuaire national, l’adhésion à la lettre info, l’accès à « l’espace membre » réservé aux professionnels sur notre site Internet...

> Devenir membre